Fiche métier : Dame de compagnie pour personnes âgées

Nécessaire au maintien à domicile de nombreuses personnes âgées, le métier de dame de compagnie n’en demeure pas moins assez peu connu. 

Missions, statuts et conditions d’exercice, vous trouverez dans cet article de nombreuses informations sur la pratique de ce métier au très fort potentiel humain.

En quoi consiste le métier de dame de compagnie ?

Le nom de ce métier cadre parfaitement avec son principe. Une dame de compagnie est une personne dont la tâche principale est de tenir compagnie à une autre personne. 

Son rôle est de proposer un accompagnement moral, le plus souvent à des personnes isolées ou en perte d’autonomie. Les personnes faisant appel à une dame de compagnie seront souvent des personnes âgées, bien sûr, mais aussi des personnes souffrant de handicap.

Par son dévouement et sa présence auprès d’elles, la dame de compagnie aide très fortement à améliorer leur quotidien. C’est donc un métier du soin à la personne.

Quelles sont les qualités d’une dame de compagnie ?

D’une manière générale, les qualités premières d’une dame de compagnie sont : 

  • Sa capacité à écouter 
    Savoir écouter la personne qu’elle accompagne sera absolument nécessaire pour une dame de compagnie. Il faudra savoir s’intéresser à ses problématiques, à ses besoins, et à son histoire. Cela permettra de tisser une véritable relation de confiance.
  • Sa culture générale
    Une dame de compagnie, puisqu’elle propose sa présence quotidienne auprès d’une personne, devra pouvoir être en mesure de discuter avec elle. Il ne s’agit pas ici de tout savoir sur tout, mais plutôt d’être en mesure de partager sa propre expérience de vie. Il sera important aussi de pouvoir créer avec la personne une entente mutuelle sur des centres d’intérêt communs.
  • Son empathie et son sens du soin
    Les personnes dont s’occupe une dame de compagnie ont besoin de sentir que les petites choses du quotidien sont considérées à leur juste valeur. On pourrait parler de « métier à vocation ». Être une personne accompagnante ne s’invente pas, et cela nécessite de ressentir en soi une réelle envie de prendre soin d’autrui.
  • Son sens du relationnel
    Il sera primordial d’avoir un véritable sens du relationnel pour communiquer avec la personne accompagnée, mais aussi avec sa famille et avec la structure employeuse.

Dame de compagnie, un métier peu réglementé

Ce métier est peu encadré au niveau législatif. Cela a des avantages et des inconvénients. 

Parmi les avantages, citons le fait qu’il n’y a aucun diplôme spécifique à passer. De plus, les dames de compagnie sont relativement libres de leur statut : elles auront par exemple le choix de travailler à leur compte ou pour une entreprise (voir point suivant : « Conditions d’exercice des dames de compagnie »).

L’inconvénient majeur du métier de dame de compagnie est justement d’être peu réglementé. De ce fait, lors de la signature d’un contrat, il faudra toujours être très attentif aux différentes clauses. Les horaires et la rémunération devront être très précisément indiqués. Rappelons qu’il n’est pas légal en France de travailler plus de 44 heures par semaine, ni d’être rémunéré à un seuil inférieur au SMIC horaire (8,12€ net en 2021).

Enfin, il existe aussi de nombreuses dames de compagnie exerçant cette activité bénévolement au sein d’associations

Conditions d’exercice des dames de compagnie

Les dames de compagnie sont recrutées comme salariées par des agences de service à la personne, ou peuvent travailler comme indépendantes. Il faudra bien se renseigner en amont sur les différents statuts d’indépendant (autoentrepreneur, SAS, SASU, SARL, etc.) avant de proposer ses services. 

Une dame de compagnie peut par ailleurs aussi bien travailler à domicile que dans des structures spécialisées, comme les EHPAD. Elle pourra ainsi être la dame de compagnie de plusieurs personnes dans une journée, ou n’être la dame de compagnie à plein temps que d’une seule personne.

Notons que le site salairemoyen.com indique qu’il existe actuellement 8200 dames de compagnie salariées en France, et que la majorité d’entre elles sont des femmes d’environ 50 ans. Leur salaire moyen à temps complet est de 1499 euros nets par mois.

Une dame de compagnie n’est, théoriquement, ni une auxiliaire de vie, ni une aide-ménagère

Il existe une autre difficulté à la pratique du métier de dame de compagnie : le fait qu’il soit bien souvent confondu avec celui d’Auxiliaire de Vie Sociale (AVS), et celui d’aide-ménagère. Cela s’explique par le fait que ces 3 métiers du soin à la personne ont des contours flous, et sont peu réglementés. 

  • Une Auxiliaire de Vie Sociale (AVS) est chargée d’apporter certains soins non médicaux. Il s’agira par exemple d’une aide pour la toilette ou pour l’habillage. Le métier d’AVS est accessible en passant le DEAES, un diplôme de niveau CAP. En revanche, l’AVS n’est pas une aide-soignante, car elle ne s’occupe pas des soins relatifs à la santé.
  • Une aide-ménagère est une personne employée à domicile pour effectuer les tâches relatives à l’entretien de la maison. Il s’agira par exemple du ménage, du repassage ou de la vaisselle. Ce métier est accessible sans diplôme.

Sur le terrain, ces 3 métiers peuvent avoir tendance à se confondre, car certaines structures employeuses (ou certaines personnes accompagnées) demandent à l’un ou l’autre de ces agents (AVS, aide-ménagère ou dame de compagnie) d’effectuer des tâches relevant des deux autres métiers.
Ainsi, il arrive qu’une AVS prenne le rôle de dame de compagnie, ou qu’une dame de compagnie ait à faire des tâches ménagères, ou à proposer une aide pour la toilette. Il sera difficile, dans les faits, de refuser d’accomplir ces travaux si la question n’a pas été explicitement abordée lors de la signature du contrat. 

Une autre chose très importante à noter sera que, du point de vue d’un recruteur, une AVS aura un profil souvent plus attirant qu’une dame de compagnie. En effet, l’AVS a théoriquement le droit et les compétences pour effectuer les tâches de la dame de compagnie. Par contre une dame de compagnie n’est pas supposée s’occuper de la toilette ou de l’habillage.

Le fait d’être diplômé offrira donc plus de crédibilité aux personnes postulant pour devenir dame de compagnie. Notons que ce diplôme pourra aussi ouvrir de plus amples possibilités d’évolution professionnelle (aide-soignante, aide médico-psychologique, gestion d’équipe).

Dans tous les cas, une importance majeure est donnée à l’expérience lors des recrutements pour devenir dame de compagnie. Il pourra donc être recommandé d’effectuer quelques missions de bénévolat avec lettre de recommandation à la clé.

Les tâches d’une dame de compagnie

Voici quelques-unes des tâches les plus courantes d’une dame de compagnie professionnelle :

  • Jouer, discuter, ou lire 
    Le profil idéal de la dame de compagnie, c’est celui qui correspond à la personne dont elle s’occupe. Il ne fait aucun doute que sa tâche sera à la fois plus simple et plus enrichissante si la dame de compagnie et la personne sont sur la même longueur d’onde, et si elles apprécient les mêmes activités. 
  • Faire des promenades 
    Les personnes âgées ou isolées auront un besoin particulier de s’aérer avec quelqu’un en qui elles ont entièrement confiance. Cela les rassurera, et les aidera à passer ce cap parfois difficile. Il ne sera donc pas rare qu’une dame de compagnie soit l’accompagnatrice pour des balades au parc ou en ville.
  • Assister à des évènements culturels
    Une dame de compagnie peut accompagner la personne dont elle s’occupe au cinéma, au théâtre ou au musée par exemple.
  • Proposer une assistance administrative 
    Parfois, la dame de compagnie devra s’occuper de la petite gestion administrative. Trier les papiers, répondre à un courrier ou ranger une facture pourra faire partie de ses prérogatives.
  • Faire le ménage
    Comme nous l’avons vu, les métiers de dame de compagnie et d’aide-ménagère pourront avoir tendance à se confondre. Une personne âgée, en perte d’autonomie, ou une personne souffrant de handicap pourront avoir des besoins particuliers à ce niveau-là. La dame de compagnie doit donc s’attendre à se voir proposer quelques tâches ménagères. Si elle ne le désire pas, il sera important d’en parler lors de la signature du contrat.
  • Assurer des gardes de nuit :
    Dame de compagnie est un métier pour lequel il n’existe aucun horaire préétabli. Certaines personnes pourront ressentir le besoin d’avoir une présence chez elles la nuit. Notons qu’il n’est pas rare de voir des dames de compagnie embauchées en échange d’un logement, par exemple. Vous trouverez quelques informations importantes sur ce principe à cette page : www.toitchezmoi.com.

Dame de compagnie et trajets en voiture

Souvent, la dame de compagnie devra prendre le volant pour accompagner la personne à tel ou tel endroit.

Le fait d’être titulaire du permis B sera donc un plus, voire une condition absolue pour beaucoup d’agences de recrutement. Notons qu’il pourra être demandé à la dame de compagnie d’utiliser soit son véhicule, soit celui de la personne accompagnée. Il faudra dans tous les cas être très attentif aux clauses contractuelles sur ce point, notamment en ce qui concerne l’essence et l’assurance.

Existe-t-il des « hommes de compagnie » ?

94% des dames de compagnie sont des femmes. 6% des personnes exerçant ce métier sont donc des hommes. On les appelle « monsieur de compagnie », ou « homme de compagnie ».

Dans la pratique, il sera plus difficile à la gent masculine d’accéder au métier d’homme de compagnie. Sans doute est-ce dû au fait que l’on considère, à tort ou à raison, qu’il s’agit là d’un métier plus « féminin ». 

Papi et Mamie
peuvent enfin recevoir des nouvelles de toute la famille !
Sans devoir apprendre à utiliser une tablette

Photo

Visio

Message

Fiche métier : Dame de compagnie pour personnes âgées