Hospitalisation à domicile : bon ou mauvais choix pour vos parents ?

Selon une enquête menée pour la FNEHAD en novembre 2017, 81% des Français seraient d’accord pour une hospitalisation à domicile plutôt qu’à l’hôpital. Cependant, près de la moitié d’entre eux craignent, naturellement, que cela ne représente une charge pour leurs proches. 

En effet, l’Hospitalisation À Domicile (HAD), si elle a tendance à se démocratiser très largement, n’en demeure pas moins sujette à de nombreuses questions, de la part des patients et de leurs proches. Par exemple, on peut se demander si on est aussi bien soigné à domicile qu’à l’hôpital, ou si cela nous coûtera plus ou moins cher qu’une hospitalisation traditionnelle. 

Voici donc tout ce que nous pouvons vous dire sur l’HAD. Nous vous dirons ici exactement en quoi elle consiste, et quels peuvent en être les avantages comme les inconvénients. L’hospitalisation à domicile, comme une hospitalisation traditionnelle, est un moment qui peut être délicat pour les patients, comme pour leur entourage. Grâce à cet article, nous espérons que vous pourrez mieux voir tous les tenants et les aboutissants d’une éventuelle hospitalisation à domicile de vos parents, et ainsi être mieux préparés à l’événement.

Qu’est-ce qu’une hospitalisation à domicile – HAD ?

L’Hospitalisation À Domicile (HAD) permet de recevoir des soins à domicile plutôt qu’à l’hôpital. Il ne s’agit pas là spécifiquement d’un service adressé aux personnes âgées. Dans les faits, toutes les personnes dont la situation clinique le justifie peuvent prétendre à une Hospitalisation À Domicile.

Le grand intérêt de ce service est bien évidemment d’offrir, aux personnes âgées notamment, l’opportunité d’être soignées tout en demeurant à leur domicile. Cette situation pourra être souvent beaucoup plus réconfortante et encourageante qu’une hospitalisation classique. L’hospitalisation à domicile peut notamment permettre de demeurer plus près de ses proches.

Il faut savoir en tout cas que les soins de l’hospitalisation à domicile sont prodigués par les mêmes professionnels qu’à l’hôpital. Ces équipes peuvent d’ailleurs être secondées par des SSIAD ou des SPASAD.

Comment se déroule une hospitalisation à domicile – HAD ?

Aujourd’hui, l’Hospitalisation À Domicile peut être proposée sur l’ensemble du territoire. Dans les faits, il s’agit bien souvent là de soins généralistes, puisque près de la moitié des soins en HAD sont des interventions en soins palliatifs ou des pansements complexes. Mais les prestations couvertes par ce service peuvent aussi comprendre la prise en charge de soins nutritifs, en assistance respiratoire ou en traitements intraveineux par exemple. Par ailleurs, sur certains territoires, ces compétences peuvent aussi être spécialisées dans des domaines plus complexes encore, tels que les traitements contre le cancer ou la rééducation neurologique. 

Notons que, par principe, l’Hospitalisation à Domicile est encore considérée aujourd’hui comme étant un service dont la durée est déterminée à l’avance. Il s’agit bien souvent de proposer aux personnes des soins dont on peut prévoir la durée, ou encore, lorsque c’est possible, de leur offrir la possibilité d’être soignées chez elle afin de libérer des places hospitalières. Néanmoins si la durée de l’HAD est généralement prévue à l’avance, il est tout à fait possible de la renouveler, lorsque l’état de santé de la personne le nécessite. De ce fait l’HAD peut tout aussi bien être très courte que très longue, selon les cas.

Coût d’une hospitalisation à domicile – HAD

Une Hospitalisation À Domicile ne coûte pas plus cher aux particuliers qu’une hospitalisation classique, au contraire. Comme toute hospitalisation, elle est prise en charge à 80% par l’Assurance Maladie, sauf bien sûr dans le cadre d’une prise en charge à 100% dans le cadre d’une Affection Longue Durée. 

Mais dans bien des cas, cela coûte en réalité moins cher qu’une hospitalisation classique. Certains organismes assurent même qu’elle coûterait jusqu’à 4 fois moins cher. En tout cas, le coût auprès des collectivités est allégé par rapport à une hospitalisation classique.

Rappel des conditions pour bénéficier d’une hospitalisation à domicile – HAD

Trois points spécifiques seront à observer afin que votre proche puisse avoir accès à l’HAD : 

  1. Cette décision devra être prise par un médecin : 
    Il peut s’agir d’un médecin hospitalier ou d’un médecin traitant. Et vous pouvez bien sûr lui demander directement, lorsque ce n’est pas lui qui vous le propose. Notons que l’avis du médecin traitant sera généralement requis, puisque ce sera lui qui prendra en charge, pendant la durée de l’HAD, la responsabilité médicale des soins.
  1. La personne qui reçoit les soins de l’Hospitalisation À Domicile doit résider dans une zone couverte par un établissement proposant ce genre de service : 
    Vous trouverez à cette adresse la carte des Hospitalisations À Domicile par régions : www.sanitaire-social.com
  1. Le domicile de votre proche doit être adapté pour l’HAD :
    Appartement, maison, résidence ou EHPAD : le « domicile » est ici à prendre au sens large. L’important, c’est que celui-ci puisse accueillir le matériel lié à l’HAD. Il faut par exemple qu’il y ait la place pour un fauteuil roulant ou un lit médicalisé, si cela est nécessaire. Par ailleurs, il faut que le personnel médical puisse y stocker le matériel lié aux soins. 

Afin de s’assurer de la bonne conformité du logement de votre proche avec le projet d’une Hospitalisation À Domicile, une évaluation du logement sera réalisée. 

💡 Bon à savoir 
La crise du Covid-19 a facilité le recours à l’Hospitalisation À Domicile. En effet, un arrêté (du 1er avril 2020) a été prononcé pour faciliter l’intervention des structures hospitalières aux domiciles des patients. Les admissions à ce service sont donc théoriquement beaucoup plus souples, et ne requièrent plus, dans de nombreux cas, de prescription préalable.
Vous pouvez retrouver le document à l’adresse suivante : www.legifrance.gouv.fr

Avantages et inconvénients de l’hospitalisation à domicile

👍 Les avantages d’une HAD

  • La personne peut reprendre une vie (presque) normale, à son domicile
  • Les soins sont les mêmes en HAD qu’en hôpital traditionnel
  • Le coût pour les collectivités est moins élevé
  • Cela peut donner l’opportunité de rester près des siens
  • L’Hospitalisation À Domicile peut être interrompue pour une hospitalisation traditionnelle, si nécessaire
  • L’HAD évite de nombreux déplacements pour soins médicaux, puisque tout peut être fait à domicile
  • Elle peut donner droit à des aides au maintien à domicile, comme l’APA ou ARDH.

👎 Les inconvénients d’une HAD

  • Ce genre de service implique parfois de laisser ses clés à des personnels de santé, à moins que les proches ne soient très disponibles pour ouvrir la porte. Cela peut nécessiter une certaine organisation
  • Lorsque la personne âgée vit au domicile de ses aidants ou de ses enfants, ceux-là doivent s’attendre à devoir accepter que la maladie fasse partie de leur quotidien, peut-être plus qu’avec une hospitalisation traditionnelle
  • L’Hospitalisation À Domicile nécessite de respecter certains critères, comme un domicile assez grand pour pouvoir recevoir le matériel requis
  • Toutes les régions ne seront pas aussi bien fournies en matière de service d’Hospitalisation À Domicile. En particulier lorsqu’il s’agit de pathologie ou de soins très compliqués

Papi et Mamie
peuvent enfin recevoir des nouvelles de toute la famille !
Sans devoir apprendre à utiliser une tablette

Photo

Visio

Message


A lire aussi

Hospitalisation à domicile : bon ou mauvais choix pour vos parents ?