11 solutions pour lutter contre l’isolement des personnes âgées

Les seniors ont parfois le sentiment d’avoir leur vie derrière eux, de s’ennuyer, de n’avoir rien à faire de leurs journées. Il y a la télévision bien sûr, mais ils peuvent s’en lasser. Cette solitude peut aller jusqu’à la détresse, mais nombreux sont ceux qui préfèrent s’efforcer de maintenir leur autonomie chez eux plutôt que d’entrer en maison de retraite. Pourtant la maison de retraite peut être la promesse d’interactions sociales dans un lieu commun. Mais elle est aussi parfois ressentie comme un point de non-retour.

Le maintien à domicile : le désir de nombreux seniors

Réunir toute la famille, des enfants aux grands parents, sous le même toit et toute l’année, serait une solution idéale, mais pas toujours possible.

Pourtant, les échanges humains sont essentiels au sentiment de bonheur. Or l’isolement, c’est bien le risque d’avoir des échanges humains moins riches. Et si on essayait de maintenir à domicile tout en luttant contre l’isolement de ses proches seniors ?

11 solutions pour lutter contre l’isolement social

Les solutions sont multiples, doivent toujours venir des aspirations des seniors. L’objectif est que leur vie soit le plus possible pleine de liens sociaux et humains, à la fois dans la vie de tous les jours et lors d’événements un peu plus exceptionnels.

La solution la plus simple est la télévision, mais son défaut est flagrant : elle ne favorise pas l’autonomie, rend passif et peut générer de la frustration. C’est la première chose à laquelle on pense, mais peut-elle constituer l’unique solution ?

Solution #1 : un animal de compagnie

Tout simple et mieux que la télé ? Un animal de compagnie ! Un chat ou un chien par exemple, donnera toute son affection à son maître, suscitera de l’attachement et apportera un peu de vie dans le foyer ! L’option du chat et du chien dépendra de la présence ou non d’un jardin. S’il n’y en a pas, le chat s’impose : sortir quotidiennement son chien dans la rue est une contrainte souvent trop lourde.

Solution #2 : les appels vidéo simplifiés LiNote

Si votre proche est encore assez autonome pour vivre chez lui, vous pouvez continuer à améliorer son quotidien en lui proposant LiNote. Cet écran connecté ne nécessite pas de connaissance informatique. Il permet de recevoir des photos, messages et appels vidéo sans jamais toucher l’écran (tout se déclenche automatiquement). Vous pourrez ainsi prendre facilement des nouvelles de votre proche et casser la routine. Il découvrira la puissance des appels vidéo : pas seulement celle de la voix, mais celle de l’image, de l’image de proches qui s’affichent à l’écran !
Les appels de toute la famille embelliront son quotidien : il pourra partager les fêtes et événements marquants de la vie de ceux qui habitent loin (comme le naissance d’un de ses arrière-petits-enfants par exemple) et lui donneront l’impression de partager la vie de la famille.

Plus d’informations sur le site linote.fr

Quelques retours d’utilisateurs de LiNote :

« Je profite de votre message pour vous transmettre les plus chaleureuses félicitations de ma mère qui trouve « cette invention vraiment géniale » (un adjectif qu’elle emploie très rarement !), et ses remerciements. Nous avons la chance d’avoir de nombreux événements familiaux (mariages, naissances, baptêmes) et ma mère a ainsi le sentiment d’y être pleinement associée, « comme si elle y était ». Pour moi qui gère tout son quotidien à distance, c’est une aide très utile pour transmettre des messages qui lui seront répétés et pour contrôler si elle en a eu connaissance. À mes félicitations pour l’ingéniosité de votre système, j’ajouterai mes remerciements pour l’aide que cela m’apporte au quotidien. Linote abolit les distances et renforce les liens, également par les appels en vidéo que ma mère apprécie énormément, tout comme l’un de mes frères très éloigné et peu disponible pour lui rendre visite. »

Brigitte G. – 25 septembre 2020

« Aujourd’hui ma nièce s’est mariée en Avignon. Trop loin pour maman, 98 ans. Avec linote, maman a pu assister à distance au mariage de sa petite-fille. »

Christine I. – 17 août 2019

« Ma maman de 84 ans est équipée de votre tablette. C’est génial, elle voit ses arrières petits-enfants, nous l’appelons chaque jour pour voir comment elle va et surtout….. La touche appel d’urgence lui a sauvé la vie…. Malaise cardiaque, heureusement elle était près de la tablette… »

Pascale D. – 12 novembre 2021

Solution #3 : la compagnie d’étudiants

L’environnement proche est à observer : les voisins, un jardinier, une aide à domicile sont autant d’occasion de provoquer des interactions. Mais cela ne fait pas forcément une vie humaine riche. Pourquoi ne pas faire appel à un étudiant pour porter compagnie à certaines heures ? Il pourrait faire de la lecture et ça peut être l’occasion de bavarder. De plus, cette solution n’est pas trop onéreuse, les étudiants sont nombreux à chercher des petits boulots. Mais les séniors ne vivent pas toujours dans des villes universitaires.

Solution #4 : les visites du facteur

Dans le même esprit, mais disponible sur toute la France, il y a les visites à domicile du facteur. En plus d’apporter le courrier et de simplement saluer, il peut tenir compagnie à un senior, lui donnant une fois par semaine l’occasion d’échanger. Le facteur adressera aux proches éloignés un compte-rendu de visite.

Plus d’informations ici : laposte.fr

Solution #5 : les résidences intergénérationnelles

L’idéal peut être une résidence intergénérationnelle, partager le toit avec un jeune (chambre contre compagnie et menus services). Il faut bien sûr que le jeune inspire confiance et soit sérieux, mais il sera souvent ravi de cette solution qui lui permettra d’avoir un loyer modéré. Dans le même esprit, des résidences partagées pour senior seront plus appréciées que la maison de retraite avec sa simple chambre privée. Mais attention au prix !

Plus de renseignements ici : pour-les-personnes-agees.gouv.fr

Solution #6 : les services à domicile

Toujours pour éviter la maison de retraite, vous pouvez mettre en place des services d’aide à domicile. Le prix de ces services peut être élevé mais des aides financières permettent de les prendre en charge (APA, aide ménagère…). Elles couvrent notamment les frais de services à la personne comme la toilette, le ménage, des visites de courtoisie ou même la préparation de repas.

Plus de renseignements ici :
• Aide accordée aux personnes âgées en perte d’autonomie : APA
• Aides accordées aux personnes âgées autonomes : aide ménagère, aide de l’Assurance Retraite, aide de la MSA , crédit d’impôt et aide au portage de repas

Solution #7 : les clubs du troisième âge, lieux de culte et commerces de proximité

Un peu plus compliqué à mettre en place : les activités de proximité. Les passe-temps sont essentiels pour ne pas voir le temps passer et mobiliser ses aptitudes. Pourquoi ne pas les pratiquer dans un club ? On peut penser aux activités de plein air ou aux activités en intérieur : loto, bridge, tarot dans un cas, marches, pétanque, dans l’autre. Et bien sûr ce ne sont que des exemples, le mieux étant toujours de partir du désir de votre proche qui a sans doute déjà un passe-temps préféré.

Votre proche âgé est-il pieux ?
La pratique régulière d’une religion, si cela le motive, est à la fois une activité qui le mobilisera, et aussi une occasion de sociabilité avec les autres pratiquants. Et, même, la bienveillance et le regard des autres fidèles peut alerter sur un éventuel déclin qui serait passé inaperçu.

Existe-t-il des commerçants à proximité du domicile de votre proche ?
Bien sûr à l’époque des supermarchés et des livraisons par Amazon, cela n’est pas toujours possible. Mais aller faire ses courses est une excellente routine quand on peut rendre visite à des petits commerçants. Cela fera sortir votre proche en lui donnant un objectif, et c’est une activité quotidienne qui maintiendra ses capacités. Car on parle beaucoup de solitude, mais le maintien des capacités motrices a un rôle essentiel à jouer.

Lui reste-t-il des amis à proximité ?
Ces clubs peuvent être un tremplin vers une vie sociale où l’on se reçoit avec des activités aussi simples que prendre le thé, ou jouer aux cartes. Et permettre la rencontre d’amis de fraiche date et de vieilles connaissances.

💡 Bon à savoir : il existe des solutions de transports adaptés aux seniors
Il existe des services pour aider les personnes âgées à se déplacer. Ces dispositifs peuvent prendre en charge des besoins aussi variés que les courses, les déplacements pour loisirs ou pour aller prendre un train.
Notons par exemple, le Transport À la Demande (TAD) mis en place par les mairies, les déplacements en taxi financés par les caisses de retraite complémentaires ou encore le transport jusqu’à la gare assuré par la SNCF.
Pour connaître toutes les solutions de transport dédiées aux personnes âgées :
14 solutions pour continuer à se déplacer

Solution #8 : les restaurants collectifs

Autre piste : les restaurants des centres communaux d’action sociale (CCAS). Il en existe dans de nombreuses villes, et y aller une ou deux fois par semaine permettrait aussi de tisser des liens avec d’autres personnes, elles aussi senior. Les prix y sont très abordables.

La liste des CCAS à travers la France : annuaire

Solution #9 : les visites de proches

Les visites que vous pourrez lui rendre seront encore les meilleures marques d’affection, tout en faisant réellement plaisir. Que ce soit pour un week-end ou pour des vacances avec les petits enfants, vous verrez votre proche transformé. Mais attention au surmenage pour eux, les personnes âgées ont bien sûr une plus grande fatigabilité.

Et à côté de ces moments un peu exceptionnels, avec LiNote vous pourrez garder le lien entre chaque visite.

Solution #10 : les visites et les appels de bénévoles

Même l’aide de bénévoles est possible. Les gens ne sont pas toujours mauvais et sont parfois prêts à aider, comme les voisins avec qui il est toujours possible de se rapprocher, pour qu’un lien au quotidien existe. Ce n’est bien sûr pas une obligation d’être sympa, mais de nombreux problèmes mineurs qui peuvent enquiquiner la vie des séniors, sont facilement résolus avec un voisin de confiance. Quand il a la gentillesse d’aider ponctuellement. Mais la gentillesse ça s’entretient, en vous intéressant à votre voisin, il sera plus disposé à être présent auprès de vos ou de votre proche.

Les visites à domicile de jeunes volontaires, qui ne veulent pas être payés, existent. Ils peuvent passer une heure ou deux avec des seniors, les écouter et leur parler. Ce sont des choses simples, mais qui peuvent soulager l’été.

Il existe même des lignes d’écoute téléphoniques bénévoles. Le principe est simple : les seniors reçoivent l’appel d’un bénévole, sur une base hebdomadaire par exemple. Ce bénévole qui est toujours le même, s’engage à tisser du lien avec la personne âgée isolée. La conjonction de la technologie et de l’altruisme !

Solution #11 : les lunettes et prothèses auditives

Autre chose, on n’y pense parfois pas, mais des aides auditives et visuelles peuvent aussi lutter contre la solitude. En effet, les personnes âgées peuvent s’être accoutumées à leurs déficiences visuelles ou auditive, qui sont en fait des vrais freins dans les interactions.


A lire aussi…

11 solutions pour lutter contre l’isolement des personnes âgées