Que faire lorsque mon parent refuse d’entrer en EHPAD ?


Mon parent refuse d’entrer en EHPAD

Partie 1
Comprendre son refus

Partie 2
Comment le convaincre ?

Partie 3 :
Admission sans consentement ? (tutelle)

La perte d’autonomie d’un proche est une situation délicate à gérer. Cela peut devenir encore plus difficile lorsque l’entrée en EHPAD devient nécessaire, mais que votre parent s’y oppose fermement.

Le but de cet article est de vous proposer des pistes de réflexion et des solutions pratiques afin de faire face au refus de votre proche d’entrer en EHPAD.

Pour aller plus loin, n’hésitez pas à lire aussi notre guide des résidences et maisons de retraite pour les séniors.

L’EHPAD :
comprendre la nécessité et le refus

Quand l’EHPAD devient-il nécessaire ?

Les EHPAD sont des établissements hospitaliers accueillant des personnes âgées dépendantes. L’accueil y est donc possible lorsque le maintien à domicile n’est plus envisageable.

Cela peut prendre plusieurs formes :

  • Votre proche a un besoin d’assistance médicale constante, ou ne peut plus gérer seul sa prise de médicaments ;
  • Il n’est plus en sécurité en vivant seul (risques de chute, pertes de repères, etc.)
  • Il oublie ou refuse de se nourrir, ou de se laver ;

Pour être certain de la nécessité de l’EHPAD, faites évaluer l’autonomie de votre proche

Face au refus de votre parent, il se peut que vous doutiez de la nécessité de le pousser à entrer en EHPAD. Il existe une solution simple et efficace pour être certain de ce choix : demander une évaluation de son autonomie. 

Grâce à cette évaluation vous saurez exactement si l’état de santé de votre parent nécessite une entrée en EHPAD, ou si d’autres solutions peuvent être envisagées.

Cette évaluation doit être faite par un médecin coordonnateur ou par l’équipe médico-sociale APA. Vous pouvez demander conseil à votre médecin traitant sur ce point. Il pourra vous donner les coordonnées des organismes à contacter pour organiser l’évaluation d’autonomie au domicile de votre parent.

Comprenez le refus de votre proche face à l’EHPAD

Il est très important de comprendre pourquoi votre parent refuse d’entrer en EHPAD. Cela permet d’ouvrir le dialogue, de justifier ce choix, et de faire tomber les fausses croyances de chacun à ce sujet.

Le plus souvent, les personnes âgées refusent d’aller en EHPAD car :

  • Elles veulent absolument rester à leur domicile
  • Elles ne supportent pas l’idée de vieillir ou de n’être plus autonomes
  • Elles craignent que l’EHPAD coûte trop cher
  • Elles manquent d’information, et se représentent mal en quoi cela consiste

Comment convaincre votre proche
d’accepter un accueil en EHPAD ?

Ouvrez le dialogue le plus tôt possible 

Lorsque la perte d’autonomie est rapide, et que la solution de l’EHPAD apparait soudain comme urgente, les personnes âgées ont encore plus de réticences à l’accepter. La bonne chose à faire est donc d’ouvrir le dialogue, de parler librement de l’entrée en EHPAD et surtout d’en parler assez tôt. 

Cela permettra à votre proche de se sentir plus apaisé, et de garder en tête que l’EHPAD est une solution d’accueil dans laquelle il pourra se sentir en sécurité. Cela vous donnera, de plus, le temps de faire toutes les recherches concernant les différents EHPAD et leurs coûts.

💡 Notre conseil
Vous pouvez faire une estimation du prix que coûtera l’entrée en EHPAD. Nous vous suggérons la lecture des pages du portail d’information pour les personnes âgées et leurs proches, et de l’Aide-sociale traitant de ce sujet.

Laissez votre parent s’investir dans ce processus

Si votre parent refuse d’entrer en EHPAD en raison de la perte d’autonomie que cela peut représenter, laissez-le autant que possible s’investir dans les recherches. Prenez-le à vos côtés lors des démarches, et parlez-en ensemble, afin qu’il sache que ses envies et ses craintes seront prises en compte.

Si vous parvenez à le convaincre de faire quelques visites, demandez-lui toujours quels ont été ses ressentis et ses préférences. Il est important qu’il sache qu’il a encore la maitrise de sa propre vie.

💡 Bon à savoir 
Si votre parent habite loin, il pourra être utile d’utiliser LiNote, une tablette spécialement conçue pour les personnes en perte d’autonomie. Grâce à elle, vous pourrez communiquer très facilement. Son fonctionnement est si simple que votre parent âgé n’aura même pas à appuyer sur un seul bouton pour répondre à vos appels en visio ! 

Faites appel à une assistante sociale

La rencontre avec une assistante sociale pourra vous aider à discuter ensemble du problème du refus d’entrée en EHPAD.

Si son rôle consiste généralement à proposer une aide administrative et psychologique à tout type de public, l’assistante sociale peut faire office d’intermédiaire entre les personnes âgées et leur famille. Elle sera aussi une aide précieuse pour toutes les démarches administratives liées à l’admission en EHPAD, dans le cas où votre proche se laisserait convaincre.

Il existe plusieurs façons d’obtenir l’aide d’une assistante sociale. Reportez-vous à cette page pour en savoir plus.

L’entrée progressive en EHPAD

Les EHPAD proposent des accueils de jours et des hébergements temporaires. 

Pour une durée allant de quelques jours à plusieurs mois, votre proche pourrait s’imprégner de l’ambiance, mesurer la qualité des soins, et voir aussi dans quelle mesure il est capable d’envisager cette solution. Nous vous recommandons de visiter ainsi plusieurs établissements.

Pour tester un EHPAD grâce à l’accueil de jour ou l’hébergement temporaire, il faut remplir ce formulaire de demande et l’envoyer directement à l’EHPAD de votre choix.
Annuaire des EHPAD

La rencontre avec le médecin coordonnateur de l’EHPAD

Vous pouvez demander un rendez-vous avec un médecin coordonnateur d’EHPAD. Ce médecin a un rôle central dans le fonctionnement de l’établissement. Il est chargé de rencontrer chaque résident lors d’une audience de préadmission, et de coordonner l’ensemble des soins.

Il saura ouvrir le dialogue avec votre parent, et donner son avis sur l’adéquation entre son état de santé et la façon dont s’organiseront les soins dans l’EHPAD. Il pourra apaiser ses craintes, et répondre à toutes ses questions.

Pour prendre rendez-vous avec le médecin coordonnateur d’un EHPAD, contactez directement l’établissement ou renseignez-vous auprès du CLIC dont dépend votre parent.


Pour aller plus loin 
Découvrez le quotidien d’un médecin coordonnateur en EHPAD dans cette vidéo :


L’entrée en EHPAD
sans le consentement de la personne âgée

Peut-on mettre une personne en EHPAD contre sa volonté ?

Il est impossible de placer une personne en EHPAD contre sa volonté, sauf dans le cadre d’une mise sous tutelle.

Si votre parent n’est pas sous tutelle, son consentement est une obligation absolue, quelle que soit sa perte d’autonomie. Cette situation est d’ailleurs encadrée par la loi du 28 décembre 2015, dite « loi AVS » (pour Loi relative à l’Adaptation de la Société au Vieillissement).

EHPAD et personnes âgées sous tutelle

La mise sous tutelle est une protection juridique. Elle peut être demandée par les proches d’une personne âgée lorsqu’ils considèrent qu’elle n’est plus capable de gérer seule sa vie, et notamment les aspects administratifs et financiers. Lorsque la mise sous tutelle est accordée, le tuteur devient le représentant légal de la personne âgée.

Il est important de noter que même dans le cadre d’une protection juridique telle qu’une mise sous tutelle, le consentement de la personne âgée est obligatoire pour toute entrée en EHPAD

Ceci dit, si la famille considère l’entrée en EHPAD comme absolument nécessaire à sa santé et à sa sécurité, mais que la personne âgée refuse, alors l’intervention du juge des tutelles peut être demandée. Ce juge pourra décider une entrée en EHPAD sans le consentement de la personne âgée.

Nous vous invitons à lire notre article complet sur la mise sous tutelle pour tout savoir sur cette protection juridique particulière.


Que faire en attendant une place en EHPAD ?

Découvrez les 16 solutions à mettre en place en…

L’accueil familial

Les familles d’accueil séduisent beaucoup de personnes âgées par leur simplicité, leur coût et…

Que faire lorsque mon parent refuse d’entrer en EHPAD ?