Test MMSE (ou test de Folstein) : qu’est-ce que c’est ?

Vous avez entendu parler du test MMSE (ou test de Folstein) pour aider à repérer la présence de la maladie d’Alzheimer ou d’une démence apparentée chez votre parent ?Dans cet article, nous vous livrons toutes les informations essentielles à connaître au sujet de ce test neuropsychologique

Test MMSE : définition 

Le MMSE (pour Mini-Mental State Examination) est un test d’évaluation cognitive et des capacités mnésiques qui permet d’aider à dépister la présence d’une démence (comme la maladie d’Alzheimer) ou à en suivre l’évolution

Publié pour la première fois en 1975 par le psychiatre Folstein, ce test psychométrique est aussi connu sous le nom de “test de Folstein”. Sa version consensuelle a été instituée par le Groupe de Recherche et d’Évaluation des Outils Cognitifs (ou GRECO). Ces dernières années, le MMSE a été traduit dans de nombreuses langues

Composé d’une trentaine de questions, le test MMSE est généralement dispensé par un médecin (neurologue, psychiatre, gériatre ou médecin traitant). Il contribue à évaluer les 6 fonctions cognitives suivantes

  • les capacités d’orientation dans l’espace (ville, région, étage,…) et dans le temps (jour, mois, année, saison,…)
  • les capacités d’apprentissage et la mémoire immédiate (apprendre des mots et les restituer immédiatement)
  • la mémoire à court terme (restituer les mots après une activité intermédiaire) ;
  • les capacités langagières à travers la compréhension d’une consigne, la prononciation de mots, la rédaction d’une phrase et l’identification d’objets (nommer plusieurs objets présents dans la pièce)
  • l’attention et le raisonnement (épeler un mot à l’envers) ainsi que les capacités de calcul mental (compter à partir de 100 en retirant 7)
  • les habiletés motrices et les praxies constructives (recopier un dessin)

💡 Bon à savoir

Votre parent souffre de divers troubles cognitifs comme des difficultés à se repérer dans le temps, à planifier des actions ou encore des trous de mémoire ?

Dans ce cas, vous pourrez peut-être lui offrir l’aide-mémoire numérique LiNote ! En l’aidant à pallier ses symptômes cognitifs, LiNote pourra permettre à votre proche de rester vivre à son domicile en toute sécurité. 

Grâce à son horloge Alzheimer intégrée, votre proche parviendra à mieux se repérer dans le temps car il pourra visualiser d’un simple coup d’œil et à n’importe quel moment de la journée : la date complète du jour (ex : lundi 31 janvier 2022) et la période de la journée en cours (matin, midi, après-midi, soir)

Comme l’aide-mémoire numérique LiNote intègre également un calendrier numérique, votre proche pourra afficher en continu l’emploi du temps de sa journée. Ce dernier pourra l’aider à ne pas oublier de se rendre à un rendez-vous et à organiser ses journées simplement, en suivant l’ordre des activités prévues. 
De plus, grâce à sa fonctionnalité “rappels”, il vous sera possible de programmer des messages (en vous connectant à votre compte LiNote à partir d’un smartphone, d’une tablette ou d’un ordinateur) qui s’afficheront directement sur l’écran de votre proche, à l’horaire que vous aurez préalablement sélectionné. De cette manière, vous pourrez rappeler à votre parent de ne pas oublier de prendre ses médicaments, de penser à arroser ses plantes ou encore lui dire que vous allez lui rendre une petite visite en fin de journée.

À qui s’adresse le test MMSE (ou test de Folstein) ? 

Même s’il ne permet pas à lui seul de détecter avec certitude la présence d’une maladie d’Alzheimer (ou d’un trouble apparenté comme la démence fronto-temporale et la démence à corps de Lewy), ce test pourra permettre de confirmer la présence de troubles cognitifs, d’évaluer leur intensité et de venir conforter ou non un diagnostic de démence

En effet, si le score obtenu au MMSE coïncide avec les résultats obtenus à d’autres examens cliniques, paracliniques et à d’autres tests neuropsychologiques, alors le médecin pourra établir un diagnostic de démence.

Ainsi, le test MMSE s’adresse à toute personne qui semble souffrir de troubles cognitifs et concerne tout particulièrement les personnes âgées. En effet, comme on le sait, les personnes âgées sont les plus à risque de développer des troubles cognitifs gênants au quotidien, en raison du vieillissement de leur cerveau. 

💡 Bon à savoir
Ce test pourra également être prescrit à une personne ayant fait un accident vasculaire cérébral (ou AVC) afin de détecter si ce dernier a provoqué l’apparition de troubles de la cognition chez elle. 

Comment est-ce que le MMSE (ou test de Folstein) se déroule ? 

Le test MMSE (ou test de Folstein) est un outil d’évaluation cognitive et mnésique très rapide. Il dure approximativement 15 minutes et est noté sur 30 points (1 point par question).

Il se déroule dans un lieu calme (généralement dans un bureau situé au sein d’un cabinet médical ou d’un hôpital), isolé du bruit et des distractions

Seul le médecin chargé de la passation du test sera présent avec votre proche pour lui poser les questions. 

Au fil du test, votre parent devra répondre oralement aux questions qui lui seront posées. Toutefois, il pourra être amené à utiliser un crayon et une feuille en papier pour réaliser certains exercices. Ces derniers lui seront alors distribués par le médecin au moment venu. 

Quelles sont les fonctions cognitives évaluées lors du test MMSE (ou test de Folstein) ? 

Selon la version consensuelle instituée par le GRECO, les 30 questions posées par le médecin s’organisent autour des 6 fonctions cognitives mentionnées ci-dessous et dépendent du système de cotation que nous allons décrire. 


#1 – L’orientation temporospatiale

Lors de ce premier exercice, le médecin va évaluer la capacité de votre proche à se repérer dans le temps et dans l’espace

Pour vérifier sa bonne orientation temporelle, il va commencer par lui demander d’énoncer la date complète du jour (ex : lundi 31 janvier 2022)

Dans le cas où votre parent ne parviendrait pas à se remémorer la date du jour ou qu’il fournirait une réponse incomplète, le médecin pourra lui poser des questions complémentaires pour qu’il précise les éléments manquants, comme : 

  • “En quelle année sommes-nous ?” ;
  • “En quel mois sommes-nous ?” ;
  • “Quel jour de la semaine sommes-nous ?”
  • “Quel jour du mois sommes-nous ?”
  • “En quelle saison sommes-nous ?”.

Le médecin vérifiera ensuite sa bonne orientation spatiale en lui posant des questions liées à son positionnement

  • “Quel est le nom de l’hôpital dans lequel nous sommes ?” ;
  • “Quelle est la ville dans laquelle nous nous trouvons ?” ;
  • “Quel est le nom du département dans lequel se situe cette ville ?” ; 
  • “Dans quelle région est situé ce département ?” ;
  • “À quel étage sommes-nous ?”. 

Quelle cotation ? 

Ce premier exercice est noté sur 10 points. Chaque bonne réponse obtenue vaut 1 point. L’orientation temporelle et spatiale sont donc évaluées sur 5 points chacune.


#2 – L’apprentissage et la mémorisation immédiate

Dans le deuxième exercice proposé par le test Folstein, le médecin va chercher à évaluer les capacités d’apprentissage et de mémorisation immédiate de votre parent.
Pour cela, il va lui demander de mémoriser 3 mots (ex : citron, clé, ballon) qui devront immédiatement être restitués. 
Si votre proche ne parvient pas à rappeler les 3 mots de manière immédiate, le médecin reprendra alors l’énumération jusqu’à ce qu’il y parvienne. 

💡 Bon à  savoir
Le médecin demandera également à votre proche de rappeler les 3 mots mémorisés un peu plus tard dans la séance afin d’évaluer sa mémoire à court terme

Quelle cotation ? 

Cet exercice est noté sur 3 points. Chaque mot correctement rappelé vaut 1 point
Il est important de savoir que les points ne seront accordés que si votre proche parvient à rappeler les 3 mots du premier coup (sans que le médecin n’ait besoin de les énumérer plusieurs fois)


#3 – L’attention et le calcul

Dans le troisième exercice du test MMSE, le médecin va évaluer la capacité de votre proche à faire preuve d’attention et de concentration afin d’effectuer des calculs mentaux. Pour cela, il lui demandera de réaliser un décompte à partir de 100 en retirant 7 à chaque fois. Le médecin interrompra l’exercice lorsque votre proche aura effectué 5 soustractions de 7. 

Quelle cotation ? 

Cet exercice est noté sur 5 points. Chaque soustraction de 7 réussie équivaut à 1 point
À l’issue des 5 soustractions, le médecin demandera à votre proche de lui épeler le mot “MONDE” à l’envers. Cet exercice lui permettra simplement de vérifier une nouvelle fois les capacités d’attention, de concentration et de raisonnement de votre parent dans un contexte différent. Cependant, le score obtenu à cette question ne lui apportera ou ne lui fera perdre aucun point. 


#4 – Le rappel (mémoire à court terme)

À l’issue de l’épreuve d’attention et de calcul, le médecin demandera à votre parent de lui rappeler les 3 mots qu’il a appris un peu plus tôt dans la séance. Cette question permettra de vérifier sa capacité à garder en mémoire une information et à être capable de la restituer : on parle de mémoire à court terme

Quelle cotation ? 

Cet exercice est noté sur 3 points. Chaque mot correctement rappelé vaut 1 point


#5 – Le langage et l’identification 

Dans ce cinquième exercice du test MMSE, le médecin va chercher à évaluer les capacités langagières et d’identification de votre proche. 

Pour cela, il va lui montrer différents objets présents dans la pièce. Votre parent devra alors les nommer le plus précisément possible

Par exemple, le médecin va commencer par lui montrer un “crayon”. Dans ce cas précis, il sera attendu que votre proche réponde “crayon” et non « stylo », ce qui ne serait pas correct. Le médecin va ensuite lui montrer une “montre”. Ici encore, il sera attendu que votre parent réponde “montre” et non “bracelet”, par exemple. 

Quelle cotation ? 

Cet exercice est noté sur 2 points. Chaque identification d’objet réussie vaut 1 point


Une fois l’épreuve d’identification des objets terminée, le médecin énoncera oralement la phrase suivante, que votre parent devra répéter mot pour mot : “pas de mais, de si, ni de et”. 

Quelle cotation ? 

Un point sera comptabilisé si la phrase est prononcée correctement. Aucun point ne sera accordé si la phrase est incomplète ou qu’un seul mot n’est pas correct


Dans un troisième temps, le médecin demandera à votre proche d’écouter une consigne énoncée verbalement et de la mettre en pratique

“Je vais vous demander de :

1- prendre cette feuille en papier avec votre main droite ;
2 – la plier en deux ;
3 – et la jeter par terre”. 

Quelle cotation ? 

Cet exercice est noté sur 3 points. Un point sera accordé pour chaque tâche correctement exécutée


Ensuite, le médecin distribuera une feuille en papier à votre parent sur laquelle sera inscrite une consigne. Votre proche devra alors lire puis mettre en pratique la consigne : “fermez les yeux”. 

Quelle cotation ? 

Un point sera accordé si votre proche ferme effectivement les yeux. Aucun point ne lui sera accordé s’il n’éprouve aucune réaction face à la consigne ou qu’il ne semble pas la comprendre. 


Enfin, le médecin invitera votre parent à rédiger une phrase complète de son choix sur la feuille en papier qui lui a été distribuée un peu plus tôt.

Quelle cotation ? 

Un point sera accordé si la phrase est correcte et que le verbe est bien conjugué. Les fautes d’orthographe ne seront pas prises en compte dans la cotation. 


#6 – La praxie constructive 

Au cours de cette dernière épreuve du test de Folstein, le médecin demandera à votre parent de recopier le dessin qui est inscrit sur la feuille

Test MMSE – Dessin à recopier

Quelle cotation ? 

Dans le cadre de cet exercice, un point sera accordé uniquement si le dessin comporte tous les angles et les croisements prévus.

💡 Bon à savoir
Vous souhaitez accéder au test MMSE en pdf et en français ? C’est par ici

Quelle interprétation du score obtenu au test MMSE (ou test de Folstein) ? 

Lorsque le score se situe entre 24 et 30 points, on estime que la diminution des capacités cognitives est liée au vieillissement normal de la personne âgée. En cas de doute, le médecin pourra tout de même demander à votre proche de passer un autre test neuropsychologique plus sensible aux atteintes cognitives légères comme le test MoCA, par exemple. 

Lorsque le score est inférieur à 24 points, on constate qu’il y a effectivement une altération marquée des fonctions cognitives. Le médecin qui a fait passer ce test psychométrique à votre proche pourra alors l’inviter à passer un ou plusieurs examens paracliniques afin de dépister l’éventuelle présence d’une démence comme la maladie d’Alzheimer. 

Ainsi, votre parent pourra passer :  

  • une IRM (Imagerie par Résonance Magnétique) ; 
  • un TEP (Tomographie par Émission de Positons)
  • ainsi qu’une analyse des biomarqueurs présents dans son LCR (liquide céphalo-rachidien au sein duquel baigne son système nerveux central composé de son cerveau et de sa moelle épinière)

Par ailleurs, la forme de démence pourra aussi être estimée selon le type de trouble cognitif prépondérant

  • un score particulièrement bas obtenu aux exercices mettant en jeu la mémoire pourra orienter le médecin vers un diagnostic d’Alzheimer
  • un score particulièrement bas obtenu aux exercices mettant en jeu l’orientation temporelle et spatiale pourra aiguiller le médecin vers un diagnostic de démence à corps de Lewy
  • enfin, un score particulièrement bas obtenu aux exercices mettant en jeu l’attention et le raisonnement pourra plutôt orienter le médecin vers un diagnostic de démence vasculaire, de démence sous corticale ou encore de démence fronto-temporale

💡 Bon à savoir
Depuis 1993, le test du MMSE est fourni avec un tableau annexe qu’il est nécessaire de prendre en considération lors de l’interprétation du score obtenu. Ce tableau répertorie les résultats attendus en fonction de l’âge et du niveau d’éducation de la personne qui passe le test. En effet, il a été démontré que ces deux variables pouvaient jouer un rôle important dans le score final obtenu au test
Certains auteurs ont également démontré que les résultats obtenus au MMSE pouvaient être affectés par le contexte socioculturel, le niveau socio-économique et l’origine ethnique

Comment évaluer l’atteinte des fonctions cognitives de mon proche en fonction de ses résultats obtenus ?

En 1992, les auteurs Tombaugh et McIntyre ont fourni l’interprétation suivante aux résultats obtenus au MMSE :

  • 27 points ou plus :
    Il n’y a pas d’atteinte des fonctions cognitives
  • entre 21 et 26 points :
    Il y a une légère atteinte des fonctions cognitives
  • entre 11 et 20 points :
    Il y a une atteinte modérée des fonctions cognitives
  • moins de 10 points :
    il y a une atteinte sévère des fonctions cognitives

💡 Bon à savoir
Vous aimeriez en savoir plus sur ces différentes atteintes des fonctions cognitives (légère, modérée ou sévère) pour mieux comprendre les symptômes de votre proche ? Dans ce cas, nous vous invitons à consulter notre article dédié à l’évolution des troubles cognitifs dans la maladie d’Alzheimer

Quels sont les principaux avantages du test MMSE (ou test de Folstein) ? 

Les principaux avantages offerts par le test MMSE sont les suivants : 

  • il ne nécessite aucun matériel particulier
  • il est extrêmement rapide à faire passer ;
  • il est généralement bien toléré par les personnes âgées
  • il permet d’analyser plusieurs fonctions cognitives

Quelles sont les principales limites du test MMSE (ou test de Folstein) ? 

Les principales limites du test MMSE sont les suivants : 

  • les résultats obtenus sont fortement impactés par le niveau d’éducation et l’âge, ce qui peut représenter un biais lors de l’interprétation des résultats
  • il ne permet pas vraiment de détecter la présence de troubles cognitifs si ces derniers sont très légers ;
  • d’après plusieurs chercheurs, il manquerait de sensibilité pour évaluer les capacités cognitives des personnes ayant subi un AVC ;
  • même si plusieurs fonctions cognitives peuvent être analysées, les exercices proposés ne permettent pas d’en fournir une analyse complète ;
  • ce test doit souvent être complété avec d’autres tests neuropsychologiques (comme le test de l’horloge).

A lire aussi…

Test MMSE (ou test de Folstein) : qu’est-ce que c’est ?