Perte de notion du temps chez les personnes âgées 

Lorsqu’un parent âgé commence à perdre la notion du temps, il est souvent difficile de savoir comment réagir.
Est-il normal à un âge avancé de « perdre la tête », de confondre les dates ou de ne plus savoir en quelle année nous sommes ? La perte de notion du temps chez les personnes âgées est-elle liée au vieillissement naturel ou le signe d’une pathologie gériatrique ? Enfin, existe-t-il des solutions de compensation permettant d’aider son parent à conserver son autonomie ? Cet article vous apportera toutes les informations essentielles à connaître concernant la désorientation temporelle chez la personne âgée et les solutions pouvant être mises en œuvre. 

Qu’est-ce que la désorientation temporelle chez la personne âgée et quelles sont ses conséquences ?

Définition de la perte de notion du temps

Le temps et l’espace sont deux dimensions fondamentales dans lesquelles s’organise notre vie : « Pour percevoir, comprendre, mémoriser, agir, penser, communiquer, nous nous référons à des données spatiales et temporelles. » (Galliano et al. (2015). L’espace et le temps). 

Bien que le temps soit une notion abstraite, il est possible de l’appréhender en le mesurant (horlogerie), en utilisant des repères (calendrier, éphéméride), en faisant appel à ses connaissances et à sa mémoire (expériences de vie, souvenirs) et en observant les changements chez soi et autour de soi (exemple : lever et coucher du soleil, passage des saisons, naissances, vieillissement). « Nous percevons l’écoulement du temps à partir des changements qui se produisent pendant une période donnée et de leur succession, qui transforment progressivement le futur en présent puis en passé » (Juhel (2016). La psychomotricité au service de la personne âgée). 

  • La notion du temps ou orientation temporelle correspond à la faculté à situer les évènements et à se situer soi-même par rapport aux différents temps (passé, présent, futur), à l’échelle d’une journée, d’une année, d’une vie ou de l’Histoire. Cette capacité nous permet de savoir dans quel monde nous évoluons (époque, environnement, culture), d’organiser notre quotidien (exemple : heures de lever et de coucher, heures de repas, rendez-vous), d’interagir avec les autres (exemple : identifier ses interlocuteurs, tenir une conversation faisant appel à des souvenirs ou à l’actualité) et contribue également à définir notre identité (âge, expérience, époque, histoire familiale). 
  • La perte de notion du temps ou désorientation temporelle correspond à une altération partielle ou totale de la capacité à se repérer dans le temps, qui peut être transitoire ou durable. La personne peut confondre les jours ou les moments de la journée, ne plus savoir en quelle année elle se trouve, ou ne plus parvenir à déterminer quand, où et comment est survenu un événement. Ces troubles peuvent créer un état de confusion mentale, dans lequel la personne peut éprouver des difficultés à reconnaître son entourage et à savoir où elle se trouve. Lorsqu’elle se manifeste, la perte de notion du temps est également souvent associée à une perte des repères spatiaux. On parle alors de désorientation temporo-spatiale

Conséquences de la désorientation temporelle

Les conséquences de la perte de notion du temps chez la personne âgée dépendent directement de l’origine des troubles, de leur degré et de leur fréquence. Cela étant, la désorientation temporelle chez la personne âgée vient généralement impacter de nombreux aspects de sa vie et de son quotidien : 

  • bien-être psychologique, 
  • interactions sociales, 
  • gestion des actes essentiels de la vie,
  • gestion des tâches quotidiennes,
  • et parfois, sécurité physique. 

La principale conséquence est une perte d’autonomie plus ou moins importante, qui peut remettre en question à terme le maintien à domicile.

Quelles solutions pour aider mon parent à garder son autonomie malgré ses troubles d’orientation temporelle ?

Utiliser un aide-mémoire intelligent

Perte de notion du temps chez les personnes âgées Horloge calendrier LiNote

Si la désorientation temporelle n’est pas trop importante et permet le maintien à domicile, le recours à une horloge-calendrier intelligente, comme celle proposée par LiNote, peut constituer une aide efficace. Se présentant sous la forme d’un large écran, l’horloge-calendrier de LiNote regroupe de nombreuses fonctionnalités d’aide à l’orientation temporelle, telles que : 

  • une éphéméride électronique affichant le jour de la semaine et la date complète (ex : Nous sommes mardi 20 septembre 2023) ;
  • une horloge au format analogique (aiguilles) ou digital (chiffres) ;
  • un indicateur temporel signalant la période la journée (ex : “C’est le matin”);
  • un calendrier numérique affichant les événements à venir dans la journée ou la semaine. 

Entièrement programmable à distance par les membres de la famille, LiNote permet d’enregistrer des évènements ponctuels ou réguliers (exemple : rendez-vous médical, date d’anniversaire, passage d’une aide à domicile) et de mettre en place un système de rappel visuel, sonore et vocal. 

En savoir plus sur l’horloge-calendrier LiNote et la tester gratuitement pendant un mois.

Recourir à une aide à domicile

Le maintien à domicile de la personne âgée implique que les actes essentiels de la vie soient réalisables dans de bonnes conditions. Lorsque la désorientation temporelle rend difficile la gestion de ces actes et qu’il n’est pas possible de porter personnellement assistance à son parent, le recours à un service d’aide à domicile peut être pertinent. Cette prestation à la carte permet de couvrir de nombreux besoins :

  • soins médicaux et paramédicaux
    exemple : piqûre, pansement, prise de médicaments, rééducation
  • soutien dans les activités quotidiennes
    exemple : courses, repas, ménage, toilette, démarches administratives
  • sécurisation du domicile
    exemple : aménagement, prêt de matériel
  • services liés au bien-être
    exemple : coiffure, pédicurie, promenade

Au-delà de ces services, l’aide à domicile apporte également une présence et un lien social essentiels pour la personne âgée. Les passages au domicile à intervalles réguliers constituent par ailleurs un point de repère important pour l’orientation temporelle. 

Quelles sont les causes possibles de la perte de notion du temps chez les personnes âgées ? 

Le vieillissement physiologique

Le vieillissement entraîne des changements physiques et psychologiques, pouvant avoir un impact sur l’orientation temporelle. 

  • Sur le plan cognitif :
    L’altération de la mémoire va impacter la capacité à s’orienter dans le temps et peut provoquer un télescopage de souvenirs anciens et récents.
  • Sur le plan psychologique :
    La diminution des contacts sociaux et du niveau d’activité va modifier le rapport subjectif au temps, qui peut sembler s’écouler plus lentement ou plus rapidement qu’avant.
  • Sur le plan physiologique :
    La dégradation de la qualité du sommeil va entraîner un changement de rythme veille-sommeil pouvant perturber la personne âgée. 

Lorsqu’elle est liée au vieillissement naturel, la désorientation temporelle reste le plus souvent limitée et n’entraîne généralement pas de perte majeure d’autonomie.

L’hygiène de vie et la prise de médicaments

D’autres facteurs peuvent également entraîner une perte de notion du temps chez la personne âgée, tels que :

  • une mauvaise hygiène de vie, et notamment une malnutrition, une hydratation insuffisante et une consommation excessive d’alcool ;
  • la prise de certains médicaments aux effets secondaires importants (ex. : somnifères, antidouleurs) ou une utilisation inadaptée de ceux-ci.

Dans ces situations et sauf cas extrêmes ou pathologie associée, la désorientation temporelle disparaît généralement d’elle-même en agissant sur la cause du problème.

Un signe potentiel de démence

La perte de la notion du temps chez la personne âgée, lorsqu’elle est importante et associée à d’autres troubles, peut être le signe d’une altération profonde de ses facultés mentales, également appelée « démence ». De nature neurologique, la démence peut avoir plusieurs origines : 

  • la démence neurodégénérative, comme la maladie d’Alzheimer, due à une dégénérescence des cellules du cerveau ;
  • la démence causée par un accident vasculaire cérébral (AVC) ou une tumeur ;
  • la démence provoquée par d’autres pathologies, comme la sclérose en plaques ou des problèmes thyroïdiens  ;
  • la pseudodémence liée à des troubles psychiques.

Dans ces situations, la désorientation temporelle est souvent importante et peut entraîner une perte d’autonomie plus ou moins conséquente. En cas de doute, il est essentiel de solliciter l’avis d’un médecin. 

Comment réagir face à un parent âgé qui « perd la tête » de plus en plus ?  

Aborder ses difficultés avec la bonne approche

Comme de nombreux troubles, la perte de la notion du temps chez la personne âgée apparaît le plus souvent progressivement et n’est pas toujours simple à repérer. L’une des difficultés de cette situation est que la personne âgée aura généralement tendance à nier et à cacher ses troubles d’orientation. Ils peuvent par ailleurs être source d’angoisse pour elle et entraîner susceptibilité et agressivité si vous les évoquez frontalement. Pensez à adapter votre posture et votre communication vis-à-vis de votre parent lorsque vous souhaitez aborder ce sujet :

  • prenez le temps d’avoir une vraie conversation en face à face, dans un lieu et un moment adaptés ;
  • faites preuve d’empathie en vous mettant à la place de votre parent ;
  • gardez votre calme et ajustez le ton de votre voix ;
  • accueillez ses émotions sans les prendre pour vous ; 
  • ne l’infantilisez pas et ne cherchez pas à avoir raison à tout prix ;
  • restez naturel, sincère et authentique.

Solliciter un avis médical

Si les difficultés de votre parent deviennent importantes et ne peuvent pas ou plus être compensées par des aides extérieures, vous devrez prendre l’initiative de solliciter un avis médical. Votre présence sera nécessaire au cours de la consultation, afin d’expliquer au médecin les signes et troubles que vous avez identifiés chez votre parent, ainsi que leurs conséquences potentielles sur son quotidien. S’il suit un traitement ou a pris des médicaments de lui-même, il vous faudra également les apporter, afin que le médecin puisse évaluer s’ils sont à l’origine des troubles d’orientation temporelle. 

Pour établir son diagnostic et au-delà de son examen clinique, le médecin pourra prescrire des analyses complémentaires, telles que :

  • une prise de sang pour rechercher la présence de marqueurs particuliers ou d’anomalies ;
  • un IRM et/ou un scanner pour détecter d’éventuelles lésions ou tumeurs et évaluer le fonctionnement du cerveau ;
  • un examen neuropsychologique comprenant différents tests cognitifs (attention, vigilance, orientation, mémoire, compréhension, langage, calcul). 

À partir de ces examens, le médecin sera en mesure de déterminer l’origine des troubles d’orientation temporelle et d’identifier une éventuelle pathologie sous-jacente. Ces éléments permettront de mettre en place un traitement adapté et d’anticiper l’évolution possible des troubles à court et moyen terme. 

Tout savoir sur…

Les tests cognitifs

Ces tests permettent de dépister l’éventuelle présence de troubles cognitifs comme la maladie d’Alzheimer.

Voir l’article

Évaluer les possibilités de maintien à domicile

En fonction du diagnostic établi par le médecin, de la situation de votre parent et de votre contexte personnel, vous devrez évaluer la possibilité d’un maintien à domicile dans des conditions adaptées. Les assistances techniques et aides à domicile évoquées précédemment peuvent y contribuer dans une certaine mesure. Toutefois, dans certaines situations, le placement en institution s’avérera nécessaire, notamment si votre parent devient dépendant pour tous les actes essentiels de la vie et/ou qu’il met en danger sa vie ou celle des autres. 

Tout savoir sur…

Les institutions pour personnes âgées

Découvrez toutes les solutions d’hébergement adaptées aux personnes âgées en perte d’autonomie (EHPAD, PASA, UHR…)

Voir l’article

Quelle que soit son origine, la perte de notion du temps chez les personnes âgées est toujours une source d’inquiétude pour l’entourage. Si elle n’est pas prise en charge de manière adaptée, elle peut en effet rapidement devenir handicapante et entraîner une perte d’autonomie. Fort heureusement, des solutions existent pour compenser en partie la désorientation temporelle chez la personne âgée et lui permettre de conserver plus longtemps son indépendance. Dans tous les cas, un avis médical sera toujours nécessaire pour comprendre l’origine des troubles et mettre en place la réponse la plus appropriée à la situation.



A lire aussi…

Perte de notion du temps chez les personnes âgées