Guide pratique et complet des EHPAD

Guide des EHPAD

Vous êtes à la recherche d’un EHPAD (Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) pour accueillir votre parent et lui offrir tous les soins dont il a besoin ? 

Découvrez notre guide complet entièrement dédié aux maisons de retraite médicalisées !

Vous pourrez y retrouver les différentes démarches à effectuer pour intégrer un EHPAD, les aides financières auxquelles il est possible d’avoir recours ainsi que de précieuses informations sur les services spécialisés qui composent un EHPAD. 

EHPAD définition

Également connu sous le terme de “maison de retraite médicalisée”, un EHPAD (pour Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) est une structure médicalisée destinée à accueillir des personnes âgées dépendantes. En moyenne, un EHPAD est capable d’accueillir entre 50 et 120 résidents

L’entrée en EHPAD est uniquement réservée aux personnes âgées de plus de 60 ans qui ont besoin d’une aide permanente et de soins au quotidien. Ces personnes peuvent être partiellement ou totalement dépendantes pour des raisons physiques, comportementales ou cognitives. 

Une équipe soignante encadrée par un médecin coordinateur est présente sur place 7j/7 et 24h/24. Elle aide les résidents à réaliser les actes de la vie quotidienne (se laver, s’habiller, manger, se balader…) et pratique des soins (mesure de la glycémie, réalisation de pansements, distribution de médicaments, soutien psychologique, …).

Au sein d’un EHPAD, il est possible de séjourner : 

  • à temps complet (hébergement nuit et jour) ou à temps partiel (accueil en journée uniquement) ;
  • et de manière temporaire ou permanente selon les besoins et les capacités des résidents.

💡 Bon à savoir
Vous souhaitez obtenir la liste des EHPAD en France ? Dans ce cas, vous pourrez peut-être consulter l’annuaire des EHPAD et des maisons de retraite ! Il vous permettra de retrouver l’ensemble des EHPAD existant dans chaque département de France et de découvrir leurs différentes caractéristiques. 

Quels services proposés en EHPAD ?

Tous les EHPAD doivent fournir les services suivants à leurs résidents :

  • une chambre (avec la possibilité d’installer le téléphone et de recevoir la télévision) et une salle de bain privative
  • des animations et des activités organisées au sein de l’établissement et en extérieur ; 
  • un service de restauration (3 repas par jour, un goûter et la mise à disposition d’une collation la nuit) ;
  • un service de blanchisserie (mise à disposition et entretien des draps et des linges de toilette)
  • un service d’entretien et de nettoyage des chambres et des salles de bains ;
  • un accès à Internet dans au moins une partie de l’EHPAD.

D’autres prestations peuvent également être proposées par l’établissement (en supplément) comme l’entretien du linge personnel des résidents, des prestations de coiffure, etc.

💡 Bon à savoir
Certains EHPAD mettent aussi à disposition des chambres doubles. Ce type de chambre s’adresse plutôt aux couples qui intègrent l’EHPAD en même temps ou aux personnes âgées qui aiment la compagnie et qui acceptent de partager leur chambre avec un autre résident. Dans le cas où vous êtes à la recherche d’un EHPAD qui accepterait d’héberger vos deux parents, sachez que certains proposent aussi des chambres simples séparées par une porte communicante

Quelle animation en EHPAD ? 

Les différentes animations proposées au sein d’un EHPAD sont très importantes pour permettre aux résidents d’apaiser leurs troubles (cognitifs, comportementaux ou moteurs), de maintenir des liens sociaux et de prévenir leur perte d’autonomie

Il est donc régulièrement proposé aux résidents de : 

  • jouer à des jeux de société
  • participer à des activités culinaires
  • effectuer des exercices de stimulation cognitive (ateliers mémoire, puzzles, …) ;
  • participer à des ateliers d’art-thérapie (dessin, peinture, collages, chant, …) ;
  • pratiquer une activité physique adaptée (danse, marche à pied, gymnastique douce, …)
  • participer à des ateliers de médiation animale (présence d’un animal qui permet de calmer les angoisses et d’apprendre à se relaxer en sa compagnie)
  • participer à des sorties
  • etc.

Généralement, les EHPAD disposent également d’éléments architecturaux et décoratifs bien spécifiques qui permettent d’assurer le confort et de favoriser le bien-être de leurs résidents : 

  • un espace Snoezelen :
    Généralement composé de tapis en mousse, de musiques apaisantes, de couleurs douces et réconfortantes, il s’agit d’un lieu aménagé conçu pour stimuler les sens (ouïe, vue, toucher) des résidents. Cette stimulation sensorielle contribue à apaiser leurs troubles du comportement (anxiété, agressivité, agitation, …) et à favoriser leur bien-être
  • une cuisine thérapeutique :
    Cette cuisine est aménagée pour permettre aux personnes âgées d’y cuisiner et d’y être le plus autonome possible. Grâce à leur participation à des ateliers culinaires, les résidents apaisent leur anxiété et stimulent leurs sens : ils peuvent toucher et pétrir la pâte avec leurs mains, sentir l’odeur du gâteau qui sort du four, déguster le gâteau, se remémorer des souvenirs de leur enfance, etc. 
  • un jardin thérapeutique :
    Ce type de jardin permet aux résidents de l’EHPAD de s’y promener et de s’y relaxer en toute sécurité. Le contact avec la nature aide à réduire leur stress et permet de stimuler leurs sens : l’odeur des fleurs contribue à raviver des souvenirs, le travail de la terre permet de stimuler le toucher et les capacités motrices, la préparation de plats avec les légumes récoltés contribue à stimuler la créativité, le goût et l’odorat, … 

💡 Bon à savoir : rassurez votre proche grâce à LiNote

Vous souhaitez trouver un EHPAD pour votre parent mais avez peur qu’il s’y sente seul ou qu’il vive mal son déménagement dans ce lieu ? Pour effectuer une transition en douceur, vous pourrez peut-être lui offrir l’écran connecté LiNote

Posé sur un meuble et branché en permanence, LiNote vous permettra d’appeler votre parent en visio pour partager avec lui d’agréables moments de convivialité. De cette manière, il pourra continuer de voir ses petits-enfants plus souvent et maintenir un lien très fort avec toute sa famille. De plus, LiNote vous offrira également la possibilité de lui envoyer de délicates attentions (comme des photos et/ou des petits mots) au quotidien. Ces attentions lui permettront de suivre les aventures de toute sa famille et contribueront à lui faire savoir que vous pensez fort à lui. Enfin, lorsque votre parent aura un coup de blues ou qu’il se sentira seul au sein de l’EHPAD, sachez qu’il pourra directement vous appeler sur votre numéro de téléphone (fixe ou portable). En effet, LiNote permet d’enregistrer jusqu’à 8 numéros, tous directement accessibles via l’écran d’accueil de l’appareil. Ainsi, votre proche n’aura qu’à effectuer une simple pression sur la touche qui contient votre photo et qui est reliée à votre numéro de téléphone pour discuter avec vous et partager ses inquiétudes. 

Découvrez quelques témoignages suite à l’utilisation de LiNote en EHPAD

Merci à toute l’équipe de LINOTE pour avoir créé cet outil formidable de communication avec nos anciens. Vous avez réussi à nous aider à traverser cette étape difficile de l’entrée en EHPAD de notre maman et à conserver le lien avec elle. Merci pour votre disponibilité et votre gentillesse pour gérer nos petits soucis et répondre a nos questions. Vos relations trés humaines sont les garantes du serieux de votre société.”

C. Chauffaille – 16 mars 2021

“ Votre tablette est une merveille!
Mon papa vient d’entrer en Ehpad et il nous contacte quand il veut en toute simplicité.
Nous faisons des visios tous les jours et il peut voir ses petits enfants souvent.
C’est une immense sécurité morale et affective pour toute notre famille. Facile d’utilisation et très belle qualité d’image. Vous pouvez compter sur nous pour faire la publicité de ce produit (nous en avons parlé en sein de l’Ehpad et en parlons à tous nos amis qui ont des parents âgés).”

Marie-Agnès C-M. – 17 janvier 2022

L’importance du Conseil de la Vie Sociale (CVS) en EHPAD

Élu pour 3 ans par les résidents de l’EHPAD, leurs familles et les salariés, le Conseil de la Vie Sociale (CVS) est une instance qui dispose d’un rôle consultatif. Il contribue à donner son opinion et à émettre des propositions pour améliorer les services et/ou le fonctionnement de l’EHPAD.

Il se compose de : 

  • résidents de l’EHPAD et de leurs proches
  • d’employés de l’EHPAD
  • et d’un représentant de la direction

Cette instance se réunit 3 fois par an dans le but de discuter des aménagements qui pourraient être réalisés au sein de l’EHPAD afin d’améliorer le quotidien et la qualité de vie de l’ensemble des résidents. Les discussions peuvent ainsi porter sur :

  • l’entretien des différents locaux
  • les projets de rénovation et les travaux
  • les soins ;
  • la proposition de nouveaux services
  • l’organisation des ateliers et des animations
  • etc. 

De plus, le Conseil de la Vie Sociale doit impérativement être consulté par l’EHPAD lors de la rédaction de certains documents importants comme le règlement de l’établissement ou encore le projet de l’établissement

Tout savoir sur…

Le Conseil de la Vie Sociale

Quels sont les sujets abordés lors du Conseil de la Vie Sociale(CVS) en EHPAD ? A quoi sert-il ?

Voir l’article

EHPAD public et EHPAD privé  

Il est possible de distinguer deux types d’EHPAD : les EHPAD publics et les EHPAD privés

Lorsqu’un EHPAD est public, cela signifie qu’il est rattaché aux hôpitaux et aux collectivités publiques. A contrario, lorsqu’un EHPAD est privé, cela veut dire qu’il est géré par un groupe privé, une association ou encore une mutuelle. Les EHPAD privés sont généralement plus récents que les EHPAD publics. 

Tandis que les EHPAD privés sont principalement présents dans les villes et à proximité des commerces, les EHPAD publics sont plutôt implantés dans des territoires ruraux.

De manière générale, l’hébergement au sein d’un EHPAD public est beaucoup moins onéreux qu’au sein d’un EHPAD privé. Cependant, en raison de leur attractivité, les EHPAD publics sont très demandés et disposent d’une liste d’attente relativement longue

Même si les EHPAD privés sont bien plus onéreux, les prestations et soins qui y sont dispensés sont sensiblement identiques à ceux proposés au sein des EHPAD publics. 

À titre d’informations, les EHPAD publics proposent un tarif médian d’environ 54,39 euros la journée (soit 1631,70 euros par mois environ) alors que les EHPAD privés proposent un tarif médian d’environ 82 euros la journée (soit 2460 euros par mois environ). De leur côté, les EHPAD privés associatifs proposent un tarif médian relativement proche de celui proposé dans le public : environ 57,97 euros la journée (soit 1739,10 euros par mois environ)

💡 Bon à savoir
Vous souhaitez obtenir un aperçu des différents tarifs proposés par les EHPAD (publics et privés) à proximité de votre lieu de résidence pour pouvoir y héberger votre proche ? Alors, n’hésitez pas à consulter l’annuaire des EHPAD et des maisons de retraite. Pour cela, vous devrez sélectionner “l’annuaire des EHPAD et comparateurs de prix”, inscrire votre département de résidence et cliquer sur “Rechercher”. Dans la colonne de gauche, vous pourrez ensuite choisir le statut : public, privé commercial ou privé non lucratif

Habilitation familiale et placement en EHPAD

Lorsqu’une personne âgée intègre un EHPAD, il n’est pas rare que sa famille ait recours à l’habilitation familiale. Il s’agit d’un dispositif qui permet à un proche de représenter une personne âgée dans le but de la protéger ou de préserver ses biens. L’habilitation familiale est donc très pratique lorsqu’une personne âge intègre un EHPAD car elle peut permettre à une personne de sa famille de prendre le relai pour gérer ses actes d’administration (ex : gestion des comptes bancaires), ses actes de distribution (ex : gestion du patrimoine) ou encore ses actes de protection (ex : décision médicale, divorce)

Ainsi, l’habilitation familiale peut être mise en place si votre parent n’est plus en mesure :

  • d’exprimer ses souhaits au quotidien ;
  • de comprendre ou de réaliser des activités de la vie courante (difficultés mentales et physiques).

Ce dispositif est valable pour une durée maximale de 10 ans et peut être renouvelé une fois

💡 Bon à savoir
L’habilitation familiale est à distinguer des mesures de protection judiciaire comme la sauvegarde de justice, la tutelle ou la curatelle. L’habilitation familiale peut être générale (concerner l’ensemble des catégories d’actes) ou particulière (ne concerner qu’une seule catégorie d’acte, ex : actes d’administration)

Liste et tarif EHPAD

Pour rechercher un EHPAD et comparer les prix de différents établissements, vous pourrez une fois de plus consulter “l’annuaire des EHPAD et des maisons de retraite”. Il vous sera ainsi possible de filtrer vos recherches par région, département, établissement public ou privé, …

Pour chaque mois hébergé au sein d’un EHPAD, votre proche recevra une facture qui mentionnera : 

  • un tarif hébergement, qui comprend le loyer, l’entretien des locaux, le prix de la restauration, les ateliers et animations, … 

Simuler le coût réel de l’hébergement en EHPAD

Le gouvernement propose un service en ligne pour simuler le montant mensuel à payer après déduction des aides sociales : simulateur en ligne.

Aide sociale EHPAD

Il est possible de cumuler 3 aides sociales différentes pour financer l’hébergement au sein d’un EHPAD :

L’APA en EHPAD
Allocation Personnalisée d’Autonomie

L’Allocation Personnalisée d’Autonomie  (APA) permettra d’aider votre parent à financer tout ou partie de son “tarif dépendance”. Pour rappel, le “tarif dépendance” correspond aux prestations d’accompagnement et d’assistance dont votre parent a besoin en fonction de son niveau de dépendance GIR (Groupe Iso-Ressources)

L’ASH en EHPAD
Aide Sociale à l’Hébergement

L’aide sociale à l’hébergement (ASH) permettra à votre proche de financer une partie de son “tarif hébergement”. Pour rappel, le “tarif hébergement” comprend le loyer de la chambre, l’entretien des locaux, la restauration, l’organisation des animations, …

💡 Bon à savoir
Lorsque votre parent constituera son dossier de demande d’aide sociale à l’hébergement, ses enfants devront répondre à l’obligation alimentaire. Cela signifie qu’ils devront déclarer au département l’ensemble de leurs ressources, de leurs charges ainsi que le montant de leur soutien financier. C’est après avoir reçu l’ensemble de ces informations que le département déterminera si votre proche est éligible ou non à l’ASH. 

L’APL en EHPAD
Allocation Personnalisée au Logement

Enfin, l’allocation personnalisée au logement (APL) pourra également aider votre proche à financer une partie de son “tarif hébergement”.

Pour savoir si votre proche est éligible à l’APL, vous pourrez effectuer les différentes démarches proposées ci-dessous : 

Pour les retraités du régime général :

  • Simuler le montant de l’aide : simulateur CAF
  • Faire une demande en ligne : service CAF
  • Faire une demande par courrier : formulaire à imprimer
    (Note : les personnes qui résident en EHPAD et en Résidence autonomie n’ont pas à besoin de remplir le formulaire « Déclaration de patrimoine »)

Pour les retraités du régime agricole :

  • Simuler le montant de l’aide : simulateur MSA
  • Faire une demande en ligne : service MSA 
  • Faire une demande par courrier : formulaire à imprimer
    (Note : les personnes qui résident en EHPAD et en Résidence autonomie n’ont pas à besoin de remplir le formulaire « Déclaration de patrimoine »)

Dossier EHPAD : comment faire ?

Pour faire une demande d’admission en EHPAD, vous pourrez :

  • remplir ce dossier d’admission en EHPAD : Cerfa n°14732.
    Il se compose d’un volet administratif (à remplir par vous ou votre proche) et d’un volet médical (à remplir par le médecin traitant de votre parent). Avant d’envoyer ce dossier, votre proche devra également joindre les pièces justificatives suivantes : son dernier avis d’imposition ou de non-imposition et les justificatifs des pensions de retraite  ;
  • ou utiliser le service en ligne ViaTrajectoire EHPAD (disponible pour une soixantaine de départements).

💡 Bon à savoir
Il est conseillé de réaliser plusieurs demandes d’admission au sein de différents EHPAD pour que votre proche ait le plus de chances de trouver une place rapidement. De cette manière, dès qu’une place se libérera dans l’un d’entre eux, la direction vous contactera pour envisager l’admission de votre parent (s’il y est toujours favorable, bien sûr)

 

Les services spécialisés au sein de l’EHPAD

Les Unités Alzheimer en EHPAD

Les Unités Alzheimer sont des services spécialisés aussi connus sous le nom d’Unités de Vie Protégée (UVP) ou de Cantou (pour Centre d’activités naturelles tirées d’occupations utiles).

Ces unités ont la particularité d’être uniquement réservées aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer (ou d’une maladie apparentée comme la démence à corps de Lewy, la démence fronto-temporale, la démence vasculaire, …).

Quelles sont ses caractéristiques ?

Le personnel soignant exerçant en Unité Alzheimer est très diversifié (médecins, aides-soignant(e)s, infirmier(e)s, assistant(e)s de soins en gérontologie, aides médico-psychologiques, psychologue, psychomotricien(ne), …) et a reçu une formation spécifique pour offrir le meilleur accompagnement possible aux personnes souffrant d’une forme de démence. 

Une Unité Alzheimer peut se situer dans un bâtiment indépendant, dans une aile d’un bâtiment ou à un étage au sein de l’EHPAD. Cette unité spécialisée est parfaitement sécurisée : elle comprend des dispositifs anti-fugue, des vidéos de surveillance, des fenêtres oscillo-battantes… Tout y est pensé pour que les résidents puissent déambuler librement sans risque. 

L’Unité Alzheimer se compose de 10 à 20 chambres individuelles comportant chacune une salle de bain privative (avec douche, WC et lavabo), de salles communes (pour assurer les repas et dispenser des activités collectives) et d’espaces de détente comme un jardin thérapeutique ou un espace Snoezelen (pour apaiser les éventuels troubles du comportement des résidents). Par ailleurs, l’ensemble de l’architecture ainsi que les différents éléments de décoration (mobilier, végétaux, couleur des murs, …) ont été conçus pour créer une atmosphère rassurante et conviviale afin de favoriser le bien-être de l’ensemble des résidents.

Pour aider les personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer à stimuler leurs fonctions cognitives et motrices et à apaiser leurs troubles du comportement, des activités variées leur sont proposées au fil de leur séjour :

  • des exercices de stimulation cognitive (pour travailler leur mémoire, leur concentration, leur raisonnement, …) ;
  • des activités de la vie quotidienne (comme éplucher des légumes, mettre le couvert, …) ;
  • des activités de loisirs (dessin, peinture, chant, danse, ateliers culinaires, …) ;
  • et des sorties en extérieur
Quels sont les critères d’admission en Unité Alzheimer ?

Pour que votre proche puisse intégrer une Unité Alzheimer, il devra :
souffrir de troubles du comportement risquant de le mettre en danger ou de nuire à son entourage ; 
avoir fugué ou risquer de fuguer
simplement souhaiter préserver et entretenir ses capacités intellectuelles et motrices. 
Si votre parent répond à au moins l’un de ces trois critères, vous pourrez envoyer une demande d’admission aux médecins de l’Unité Alzheimer. Cette demande pourra être acceptée ou non, en fonction du nombre de places disponibles, des demandes d’autres résidents atteints de la maladie d’Alzheimer et de l’urgence de votre proche. 

Tout savoir sur…

L’Unité Alzheimer

Le guide complet des Unités Alzheimer en EHPAD

Voir l’article

Les PASA en EHPAD – Pôles d’Activités et de Soins Adaptés

Les Pôles d’Activités et de Soins Adaptés (PASA) sont des espaces aménagés présents au sein de certains EHPAD. Ils ont la particularité de ne proposer qu’un accueil en journée. Généralement, la capacité maximale d’un PASA est de 14 résidents.   

Ces espaces aménagés s’adressent aux personnes âgées atteintes d’une maladie neurodégénérative (comme la maladie d’Alzheimer, la démence à corps de Lewy, la démence fronto-temporale, …) et qui souffrent de troubles du comportement modérés (ex : déambulation, anxiété, agitation, irritabilité, absence d’énergie).

Quelles sont ses caractéristiques ?

L’équipe soignante qui exerce en PASA est pluridisciplinaire (médecin, psychologue, ergothérapeute, assistant(e)s de soin en gérontologie (ASG), …) et spécifiquement formée pour proposer une prise en charge thérapeutique adaptée aux personnes atteintes d’une forme de démence qui manifestent des troubles du comportement modérés

Un PASA se compose généralement d’un grand salon (pour permettre aux résidents de se relaxer), d’un coin-repas (pour servir le déjeuner et organiser des ateliers culinaires), de plusieurs salles d’animations (pour coordonner les différentes activités ou ateliers) et d’un jardin thérapeutique ou d’une terrasse sécurisée (pour permettre aux résidents de se promener, de se détendre et de profiter du soleil)

Même si le PASA ne propose pas de solution d’hébergement en tant que telle, il invite les résidents de l’EHPAD à s’y rendre la journée pour participer à des activités variées : cuisine, préparation de la table, jardinage, ateliers d’art-thérapie (ex : chant, dessin, danse), ateliers mémoire, ateliers de coordination motrice (ex : jeux avec des ballons), promenades en extérieur, … Toutes ces activités ont pour but d’aider les personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer (ou d’un trouble apparenté) à préserver leur autonomie le plus longtemps possible et à retrouver certains gestes du quotidien qui ont pu être oubliés. Elles permettent également de stimuler leurs fonctions cognitives (mémoire, langage, raisonnement, …)

Quels sont les critères d’admission en PASA ?

Pour que votre proche puisse intégrer une Unité Alzheimer, il devra :

  • être atteint d’une maladie neurodégénérative
  • souffrir de troubles du comportement modérés ;
  • être mobile (même s’il utilise un fauteuil roulant pour se déplacer) ;
  • ne pas souffrir d’un syndrome confusionnel
  • être en accord avec l’idée d’intégrer le PASA.

Si votre parent répond à ces cinq critères, vous pourrez envoyer une demande d’admission au médecin coordonnateur du PASA pour qu’il évalue ses capacités cognitives, motrices et comportementales

Tout savoir sur…

Les PASA

Découvrez comment fonctionnent les Pôles d’Activités et de Soins Adaptés (PASA)

Voir l’article

Les UHR en EHPAD – Unités d’Hébergement Renforcées

Les Unités d’Hébergement Renforcées sont des espaces aménagés présents au sein de certains EHPAD ou de certaines USLD (Unité de Soins Longue Durée) qui proposent un accompagnement nuit et jour. Elles peuvent accueillir jusqu’à 14 résidents (provenant de l’EHPAD, d’une autre structure d’hébergement ou de leur domicile)

Ces unités s’adressent uniquement aux personnes âgées atteintes d’une maladie neurodégénérative (comme la maladie d’Alzheimer, la démence à corps de Lewy, la démence vasculaire, …) et qui souffrent de troubles du comportement sévères (ex : hallucinations, agitation, désinhibition, agressivité, …)

Quelles sont ses caractéristiques ?

L’équipe soignante exerçant en UHR est très diversifiée (médecin coordonnateur, infirmier(e)s, aides-soignant(e)s, assistant(e)s de soins en gérontologie, ergothérapeute, psychologue, équipe de nuit, …) afin de proposer une prise en charge thérapeutique complète et aidante à chacun des résidents. Par ailleurs, l’ensemble du personnel soignant est spécifiquement formé à l’accompagnement de personnes atteintes de troubles du comportement sévères (sans utiliser de médicaments ni de contention)

Une UHR dispose d’un environnement architectural sécurisé et chaleureux qui veille à assurer le bien-être de l’ensemble de ses résidents. Elle est équipée d’entrées et de couloirs larges (pour favoriser la déambulation), d’une salle à manger conviviale (pour partager les repas), d’une dizaine de chambres individuelles, d’un grand salon (pour se détendre et recevoir les familles), d’un espace commun pour la toilette, de plusieurs salles d’animations (pour organiser des ateliers et des activités spécifiques) et d’une ouverture sur l’extérieur (comme un jardin ou une terrasse aménagée)

Diverses activités sociales et thérapeutiques sont proposées aux résidents pour les aider à apaiser leurs troubles cognitifs et comportementaux

  • des activités manuelles (ex : jardinage, cuisine) et des exercices d’expression corporelle (ex : danse, peinture) pour entretenir les capacités motrices
  • des “ateliers mémoire” pour entretenir les fonctions cognitives
  • des activités collectives (ex : participation à des ateliers de chant, promenades, repas en commun) pour favoriser la création de liens sociaux.
Quels sont les critères d’admission en UHR ?

Pour que votre proche puisse intégrer une Unité d’Hébergement Renforcée, il devra :

  • être atteint d’une maladie neurodégénérative
  • souffrir de troubles du comportement sévères
  • être capable de se déplacer (même s’il utilise un fauteuil roulant)
  • ne pas souffrir d’un syndrome confusionnel
  • être en accord avec l’idée d’intégrer l’UHR

Pour tout savoir sur l’Unité d’Hébergement Renforcée, lisez notre article dédié !

L’accueil de jour en EHPAD

L’accueil de jour est une solution intermédiaire qui permet aux personnes âgées en perte d’autonomie de sortir de leur domicile pour participer à des activités en journée, organisées au sein d’un EHPAD et encadrées par des professionnels de la santé. 

Cet accueil en journée s’adresse spécifiquement aux personnes âgées qui vivent à leur domicile et qui souffrent d’une certaine perte d’autonomie en raison de problèmes physiques ou de troubles cognitifs (ex : maladie d’Alzheimer, maladie de Parkinson, démence à corps de Lewy, …)

Quelles sont ses caractéristiques ?

Le personnel soignant chargé de l’accueil de jour se compose d’infirmier(e)s, d’aides-soignant(e)s, d’aides médico-sociales, d’un(e) psychologue et d’intervenants externes

Les différentes activités proposées en accueil de jour ont principalement comme objectif d’aider les personnes âgées à favoriser leur bien-être, préserver leur autonomie, tisser des relations sociales et travailler leurs capacités intellectuelles, cognitives et physiques

Ainsi, on retrouve : 

  • des activités artistiques comme des ateliers de musique, de chant, de dessin ; 
  • des activités cognitives comme des ateliers mémoire ou des jeux de société qui stimulent les fonctions cérébrales ; 
  • des activités manuelles comme le tricot ou le modelage (sculpture qui s’effectue sur des matières comme l’argile, la cire, la pâte à modeler, la terre glaise…)
  • des activités esthétiques comme des bains de pieds ou des ateliers de manucure ; 
  • et des activités physiques adaptées comme une promenade ou de la gymnastique douce. 
Quels sont les critères d’admission en accueil de jour ?

Pour que votre proche puisse intégrer un accueil de jour, vous devrez :

  • compléter le dossier d’admission “accueil de jour” de la structure qui vous intéresse ; 
  • lui faire passer des examens médicaux (notamment s’il est atteint d’une maladie neurodégénérative afin de faciliter son orientation dans le service le mieux adapté à ses besoins)
  • et obtenir le consentement de votre parent.

Tout savoir sur…

L’accueil de jour

Découvrez en quoi consiste un accueil de jour

Voir l’article

Les petites unités de vie 

Enfin, les petites unités de vie sont des EHPAD de très petite taille qui ne sont pas médicalisés et qui n’accueillent pas plus de 25 résidents

Quelles sont ses caractéristiques ?

Ce type de structure fonctionne de la même manière qu’un EHPAD classique et les aides sociales auxquelles peuvent prétendre les résidents sont les mêmes. 
Cependant, dans ce type d’EHPAD, les résidents vivent dans des logements indépendants qui disposent tous d’une petite cuisine et d’une salle de bain. Des espaces collectifs sont conçus (grande cuisine collective, salle à manger) pour leur permettre de faire des rencontres et de nouer des liens sociaux.
Bien que les petites unités de vie ne soient pas médicalisées, elles peuvent recevoir la visite quotidienne de professionnels de la santé en provenance de l’extérieur
De plus, les petites unités de vie sont bien protégées puisqu’elles bénéficient d’un personnel dédié à la surveillance et d’un système de téléalarme.

Quels sont les critères d’admission en petites unités de vie ?

Pour que votre parent puisse intégrer une petite unité de vie, il devra :

  • réaliser une évaluation pour vérifier son état de santé général et neurologique ; 
  • évaluer son degré de dépendance



A lire aussi

Que faire en attendant une place en EHPAD ?

Découvrez les 16 solutions à mettre en place en attendant une place en maison de retraite médicalisée…

Accueil de jour

A qui s’adresse l’accueil de jour ? Qui peut en bénéficier ? Découvrez les activités proposées et en quoi elles…

Mon parent refuse d’entrer en EHPAD

Peut-on mettre une personne âgée en maison de retraite contre sa volonté ? Entrée en EHPAD sans consentement…

Unité Alzheimer en EHPAD

L’unité Alzheimer est un espace spécialement conçu pour apaiser les personnes souffrant de troubles cognitifs

Conseil de la vie Sociale en EHPAD

Comment fonctionne le Conseil de la Vie Sociale en EHPAD ? A quoi sert-il ? Qui est concerné ?

PASA en EHPAD

Un PASA (Pôle d’Activités et de Soins Adaptés) est un espace aménagé proposant des animations pour réduire…